*
Menu
BIENVENUE BIENVENUE
Galerie Photos Galerie Photos
LA COMMUNE LA COMMUNE
Actualités Actualités
Situation Situation
Les Origines Les Origines
Etat Civil Etat Civil
Point Presse Point Presse
VIE MUNICIPALE VIE MUNICIPALE
La Mairie La Mairie
Feuilles d'avis Feuilles d'avis
Les Elus Les Elus
Intercommunalité Intercommunalité
Le Bulletin Communal Le Bulletin Communal
VIE PRATIQUE VIE PRATIQUE
Numéros d'urgence Numéros d'urgence
Adresses utiles Adresses utiles
Ordures ménagères Ordures ménagères
Salle des Fêtes Salle des Fêtes
Les Transports Les Transports
L'Ecole L'Ecole
Les Sapeurs-pompiers Les Sapeurs-pompiers
PATRIMOINE PATRIMOINE
L'église Saint Léger L'église Saint Léger
L'orgue Rinckenbach L'orgue Rinckenbach
La Chapelle des 3 chênes La Chapelle des 3 chênes
La Cure La Cure
Le Monument aux Morts Le Monument aux Morts
Les Bains Romains Les Bains Romains
Le Kastelberg Le Kastelberg
Le Sentier des randonnées Le Sentier des randonnées
La Sorcière de Koestlach La Sorcière de Koestlach
Le Village d'Erzach Le Village d'Erzach
VIE ASSOCIATIVE VIE ASSOCIATIVE
VIE ECONOMIQUE VIE ECONOMIQUE
VIE RELIGIEUSE VIE RELIGIEUSE
Le cimetière Le cimetière
ACTUALITES ACTUALITES

LA LEGENDE D'ERZACH

 

Vers le Nord, sur la limite communale entre Koestach et Moernach, existait au Moyen-Âge le village d'Erzach, cité en 1282 et disparu dès le XIVe siècle.

Une légende raconte que de puissants seigneurs y habitaient un château. L'un d'entre eux condamna un pauvre homme à lui apporter le plus gros chêne de la forêt, mais avec branches et racines.

Le malheureux réussit bien à faire tomber l'arbre, mais ne parvint pas à le déplacer. Il se mit à sangloter amèrement lorsqu'une voiture, tirée par des chevaux d'une blancheur éclatante, se chargea du chêne et l'amena devant le château.

Dieu punit alors le chevalier sans coeur en le condamnant à galoper de nuit jusqu'à Dannemarie. Pendant ce temps, château et chêne disparurent ensemble dans les profondeurs de la terre.

Seuls deux serviteurs se tirèrent d'affaire. L'un se mit à courir vers l'ouest en criant à son compagnon : "Mer nach ! Mer nach !" (suis-moi ! suis-moi !). L'autre s'enfuit vers l'est en criant : "Nein, do isch's köstli !" (non, ici c'est exquis !).

D'après la légende, c'est de là que viennent les noms des villages qu'ils fondèrent : MOERNACH (mer nach) et KOESTLACH (köstli). 

 


 

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail